6 choses à savoir avant de créer une entreprise de découpe laser

creer-entreprise-decoupe-lase

Vous souhaitez créer une entreprise de découpe laser ? Super idée ! Vous allez être votre propre patron, pouvoir vous lever à l’heure que vous voulez, et vivre de votre passion.

Mais ce n’est pas si simple. Dans cet article, on vous parle de 6 choses qu’on aurait voulu savoir avant d’investir dans notre découpeuse laser. Vous allez voir que la machine ne fait pas tout, et que vous allez avant tout devoir devenir un entrepreneur qui doit faire des choix et des concessions.

1- Vous avez besoin d’un local ou d’un atelier pour installer votre découpeuse laser

Cela nous paraît logique, mais ce n’est peut-être pas le cas pour tout le monde.

Vous ne pouvez pas créer une activité professionnelle avec un découpeur / graveur laser si vous habitez au 8e étage d’un appartement (et que vous ne pouvez pas louer un local).

Ou alors, vous devrez user d’ingéniosité, choisir une mini-machine et saouler vos voisins avec votre extraction d’air.

 

En effet :

 

  • Cette machine fait du bruit et dégage des fumées plus ou moins toxiques 

 

  • L’intérieur d’une découpeuse laser doit être lavé régulièrement (perso, les tâches de graisse sur le parquet, je trouve que ça le fait pas trop)
  • Elle peut être volumineuse (pour travailler sur une mini surface de travail d’une taille A4, comptez une machine de 80 cm * 50 cm)
  • Vous avez besoin d’un stock de matières premières et d’outils comme une scie circulaire pour les découper
  • Une température relativement constante est le top

 

Si, vraiment, vous souhaitez installer la machine dans un appart’, renseignez-vous bien sur les modèles.

 

La Flux Beamo, par exemple, proposée pour la “modique” somme de 1 999 €, est vendue avec un filtre à air en option (+999 €). Si vous avez 3 000 € à investir et que vous souhaitez fabriquer des bijoux, ça peut être une solution pour créer une entreprise dans votre appart. Perso, je ne le ferais pas.

2- Il faut du temps pour rentabiliser une machine de découpe et gravure laser…

…même si vous avez choisi une machine pas chère.

Pourquoi ?

Parce que, comme pour toute créa d’entreprise, créer une entreprise de découpe laser rentable exige du temps pour :

 

  • apprendre à utiliser la machine, mais aussi les logiciels 
  • améliorer votre découpeuse laser si vous choisissez l’option low cost
  • comprendre quelles sont les matières premières qui vous plaisent et comment les usiner
  • trouver des fournisseurs qui proposent des prix attractifs
  • aménager votre espace de travail pour qu’il soit le plus pratique possible
  • trouver quels types de produits ou services vous allez proposer à vos clients
  • trouver vos premiers clients et les fidéliser 

 

3- Vous devez avoir un profil technique…mais aussi avoir les épaules d’un entrepreneur

Il y a une différence entre vivre de la découpe laser et se faire plaisir.

Aujourd’hui, nous avons la chance de pouvoir dégager un SMIC amélioré pour deux…après 2 ans de travail. J’ai du mal à évaluer le temps qu’on y passe, peut-être entre 20 et 25 h/semaine chacun.

L’objectif est d’atteindre les 2 500 € net mensuel (soit un chiffre d’affaires d’environ 65 000 €/ an) au bout de 3 ans (et on commence très bien l’année avec de grosses commandes de professionnels ! 🙂 ) (en savoir plus sur notre activité).

 

C’est super cool de recevoir des commandes tous les jours :

Au début, pendant que Christophe se prenait la tête sur la machine, j’ai pris en charge le côté commercial et marketing.

 

Il a fallu (et il faut toujours) :

  • déterminer quoi vendre et à qui (et donc faire une sorte d’analyse de marché) 
  • trouver comment vendre : pour nous, aucun doute : nous voulions vendre sur internet ET dans les festivals (avec le Covid, on a bien fait de miser sur le numérique !)
  • mettre en place des solutions pour être visible sur internet (site internet, chaîne YouTube, blog, réseaux sociaux)
  • mettre en ligne les fiches produits (prendre les photos, écrire les descriptifs)
  • investir dans du matos pour les marchés (barnum, parasol, tables, véhicule)
  • évaluer quel prix fixer en fonction de la rentabilité
  • gérer le flux de commandes : fermer/ouvrir la boutique en fonction de la demande
  • trouver des solutions automatisées
  • répondre à des tonnes de mails, parfois de clients relous

4- Une découpeuse laser, ça peut tomber en panne

20 novembre 2020, début d’aprem.

Notre carnet de commandes est plein et nos clients pros comme particuliers attendent leurs créations pour Noël. On tourne à plein régime.

C’est à ce moment-là que notre découpeuse laser commence à montrer de sérieuses pertes de puissance. Un problème de tube Co2.

Christophe est comme un dingue, il fait les cent pas et attend la réponse du service client de l’entreprise à qui on a acheté la machine.

On se rend compte que l’entreprise a choisi une alimentation de tube (le power supply) sous-dimensionnée. Et le tube CO2 180W (payé 1 600 € !) a pris un bon coup !

La machine est encore sous garantie 9 jours, et l’entreprise nous propose de contacter l’entreprise RECCI qui fabrique les tubes pour dire que le tube est défaillant.

On a donc la possibilité de recevoir gratuitement un nouveau tube CO2. Mais pour ça, il faut que l’on détruise le tube au marteau pour renvoyer sous 9 jours une petite pièce qui se trouve à l’intérieur.

 

Sacré dilemme !

 

Il nous a fallu ça pour comprendre qu’une machine n’est qu’un outil, et qu’elle peut être défaillante, surtout au moment où on en a le plus besoin.  

Heureusement, nous avons une deuxième machine, certes plus petite, mais qui nous permet de ne pas annuler toutes les commandes.

La morale, c’est qu’il est indispensable d’avoir des composants de rechange pour créer une entreprise de découpe laser qui tourne : tube CO2, lentilles, miroirs, moteur pas-à-pas, courroies, etc.

5- Il va falloir faire des choix (et parfois dire NON)

Vince :

Maude, j’ai une super idée. Est-ce que tu peux faire des cartes postales en bois au design de Barcelone ? Je te les achète et les emmène à mon frère qui va les vendre en Espagne. Comme ça on se fait tous un peu d’argent”.

Chloé :

Vous pouvez me faire une horloge Steampunk pas trop chère ? Je pense que c’est une super idée et que ça va bien se vendre sur Etsy !

Sofia :

Tu peux me faire un casier personnalisé pour ranger mes chaussures dans mon van ? C’est sûr que c’est un truc qui marcherait à fond les rangements personnalisables, tu devrais y penser.”

 

Quand les gens autour de vous auront compris l’intérêt d’une découpeuse laser (car au début, la moitié demande si c’est pareil qu’une imprimante 3D….😜), alors ils auront de supers idées pour vous eux.

Ils vont vous suggérer ce qui peut marcher, ou pas. Certains vont même insister.

Mais, quand on monte une entreprise, il faut choisir. 

S’éparpiller, c’est le meilleur moyen de ne pas réussir. 

 

Vous auriez dû voir à quoi ressemblait notre premier stand sur un marché de Noël en décembre 2018… Une véritable caverne d’Ali Baba !

C’était tellement chargé qu’il était impossible de savoir ce que l’on vendait : photos gravées, décos zen, lampes pour enfants, pancartes de portes avec un prénom, cadres photo, etc.

Imaginez qu’un artisan du bâtiment qui bosse seul propose de vous faire la maçonnerie, l’isolation, le placo, les peintures, le carrelage, le crépi extérieur…mais aussi la décoration de votre salon.

Ou un médecin qui serait spécialisé en cardiologie, mais aussi dans le traitement des pathologies articulaires.

 

Choisir c’est renoncer (désolée pour la citation philosophique ! 🤣)

Mais choisir, c’est aussi se spécialiser et réussir !

 

Alors, quoi choisir comme produit au moment de créer une entreprise de découpe laser (sachant qu’on peut faire des tonnes de choses)? :

  • des produits qui vous plaisent personnellement et dont vous avez l’utilité : il est plus simple de vendre des produits de gamers si vous l’êtes vous-même, ou des trophées sportifs si vous passez vos dimanches au stade. Si vous choisissez de vendre en ligne, vous n’aurez aucun mal à trouver les avantages de vos produits et à en parler avec passion dans un blog ou sur une chaîne YouTube.
  • des produits qui se vendent déjà bien : en marketing, on dit que si vous avez une forte concurrence, c’est bon signe : la demande existe !
  • des produits de “niche” : plus vous vous spécialisez, plus vous avez de chance d’être vu : vous serez expert dans votre domaine. C’est surtout valable sur internet, mais ça peut marcher sur les marchés.

6- Votre entreprise de découpe laser ne fonctionnera pas sans une motivation à toute épreuve (et un peu de stratégie !)

Bosser à la maison ? Etre son propre patron ?

Sur le papier, c’est plutôt cool !

 

Vous prenez des vacances quand vous voulez.

Vous avez du temps pour votre famille.

Vous vous levez à l’heure que vous voulez.

 

D’ailleurs, votre entourage pense que vous ne bossez pas vraiment.

 

Certains se permettent de débouler (régulièrement) à 14 h pour prendre le café :

-“Salut ça va ? Tu fais quoi ?

-“Je suis en train d’écrire un article pour mon blog

-“Ah bah tranquille, tu te fais plaisir. Tu m’offres un café, je passais dans le coin ?

-“Euh, tu peux repasser à 17 h ?”

-“Ah non désolé. Bon, vite fait le café alors”

 

 

⇒ Et paf, finie la concentration et la motivation, le cerveau est rempli de tous les derniers potins du village…il va falloir terminer cet article après le coucher des enfants.

 

Si vous ne faites rien, alors les résultats ne vont pas suivre.

 

Je ne sais pas vous, mais je côtoie de nombreux micro-entrepreneurs qui vivent plus des minimas sociaux que du fruit de leur travail.

 

D’ailleurs, le chiffre d’affaires moyen des micro-entreprises est de 11 000 €/an. De notre côté, notre salaire correspond à 40 % de notre chiffre d’affaires (donc si on était dans la moyenne, on gagnerait 4 400 € par an !!).

 

Personnellement, nous refusons de renoncer totalement à notre niveau de vie d’avant l’entrepreneuriat.

Mais également de bosser comme des dingues.

 

C’est pour cette raison que nous avons décidé de travailler avec méthode et stratégie :

  • comment gagner du temps dans la gestion des commandes ?
  • quelles sont les tâches récurrentes à faible valeur ajoutée qu’il est possible de déléguer ?
  • quels sont les produits les plus rentables ?
  • est-il possible d’augmenter les prix ?

Conclusion : créer une entreprise de découpe laser n’est pas pour tout le monde

Vous l’avez compris : entre le mythe et la réalité, il y a un monde.

Nous avons monté notre entreprise en même temps qu’une connaissance à nous.

Cette connaissance a décidé de reprendre un boulot salarié 6 mois après le lancement de son activité, car il s’est rendu compte qu’il ne pourrait pas en vivre convenablement et tout de suite (et que ses allocations chômage touchaient à leur fin).

Aujourd’hui, il fait ses 35 h de salariat et gagne un complément avec la découpeuse laser (quand a-t-il le temps de profiter de ses enfants ?). Tandis que nous, nous en vivrons bien à la fin de l’année (et sans bosser comme des ouf). Bien sûr, la première année, nous avons gardé nos jobs respectifs. Mais c’est de l’histoire ancienne.

 

Le secret ? Ne pas renoncer, y croire, et penser stratégiquement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez ce blog ? Partagez !

RSS
Follow by Email
Facebook
Pinterest
Instagram